Recommandations aux travailleuses du sexe cis

Le travail du sexe est avant tout un travail et comme dans n’importe quel métier, il y a des choses à apprendre avant de se lancer. Exercer la prostitution ce n’est pas comme faire l’amour dans sa vie privée ! Il existe des lieux où l’on peut échanger sur des « trucs et astuces » à savoir dans ce métier, comme des séances d’informations à Genève (Aspasie), ou le centre SexopraxiS à Lausanne.

De nombreuses jeunes escorts ayant eu des déboires et les ayant relaté dans les associations se sont souvent exclamées : « Si seulement j’avais su ! »

Voilà à quoi servent les recommandations FairSexWork (travail du sexe juste) que vous retrouverez aussi sur le site d’Aspasie.

Ces recommandations sont là pour que votre vie professionnelle soit facilitée. Le travail du sexe est une activité difficile et il est donc important de le pratiquer avec le plus de discernement possible et avec le moins de risques possibles.

  • En Suisse, l’exercice de la prostitution est légal. Chaque canton a une loi spécifique à l’exercice du travail du sexe. Dans la majorité des cantons vous devez être en possession d’un permis de séjour et inscrit.e à la Police.
  • N’acceptez ni violence verbale, ni violence physique, ni humiliation si elles ne font pas partie d’une prestation et qu’elles ne sont pas « jouées ».
  • En cas d’agression, allez déposer plainte à la police ! Cette démarche n’est pas toujours facile. Demandez de l’aide à une personne proche ou à une association comme Aspasie, Fleur de Pavé, Grisélidis….
  • Soyez consciente de vos limites, n’acceptez pas une pratique qui vous dégoûte. Ne promettez pas au client ce que vous ne pourrez pas accepter ensuite!
  • Ne vous annoncez pas sur Internet avec une photo qui n’est pas la vôtre. Cela décevra le client si vous ne correspondez pas à ses attentes et pourra vous exposer à des déboires.
  • Respectez les tarifs indiqués et n’essayez pas « d’arnaquer» le/la client∙e en lui promettant un tarif bas et en l’augmentant quand il/elle est en face de vous: cela pourrait le/la rendre agressif∙ve et violent∙e.
  • Expliquez au/à la client∙e qu’il est préférable de ne pas s’embrasser avec la langue. De nombreuses infections sexuellement transmissibles (IST) sont véhiculées par la salive, dont la syphilis, les chlamydiae et l’herpès.
  • Réfléchissez bien avant de prendre la décision de pratiquer le sexe oral sans protection! Pour des raisons personnelles, certaines escorts pratiquent la fellation naturelle (fellation sans préservatif mais sans éjaculation dans la bouche). Cette pratique, bien que ne véhiculant pas le VIH/Sida transmet tout de même des maladies comme les chlamydiae, la syphilis, les mycoplasmes et les ureaplasmes. Ces maladies peuvent avoir un impact majeur sur votre fertilité, votre santé, et celle de votre entourage.
  • Protégez votre santé au maximum, utilisez un préservatif pour toute pénétration.
  • Nettoyez et désinfectez systématiquement vos sextoys et autres outils de travail (pinces, menottes, fouets). Changez systématiquement d’éventuelles lames de rasoir et sondes de lavement après chaque utilisation.
  • Faites en sorte qu’un∙e collègue sache toujours où vous êtes et avec qui. Si ce n’est pas possible, faites croire que vous n’êtes pas seule [radio, tv, etc…].
  • Ne portez jamais de foulard, de bijoux serrés autour de votre cou ou de boucles d’oreilles. Un∙e client∙e mal intentionné∙e pourrait s’en saisir.
  • Respectez le secret professionnel le plus total et ne rappelez jamais un numéro en absence sur votre téléphone mobile. Vous pourriez gêner les client∙es.
  • Ne faites jamais les poches d’un∙e client∙e. Cela donne une mauvaise image du travail du sexe et ne vous apportera que des ennuis.
© 2022 Call Me To Play – Annonces érotiques en Suisse – Escorts & Masseuses